Les projets du budget participatif 2016 à la Villeneuve
L'intérieur de la piscine Iris, fermée en juin 2015. (photo : BB, Le Crieur de la Villeneuve)

Samedi 21 mai a eu lieu la ruche aux projets, dans le cadre du budget participatif. Cette rencontre avait pour but de sélectionner les 30 projets qui seront soumis aux votes des Grenoblois, à l’automne, pour être éventuellement mis en place.

Cinq projets retenus concernent directement la Villeneuve :

  • l’aménagement du nouveau local vélo : Le Crieur en a parlé, Pignon sur roue, un local de réparation de vélos, vient d’ouvrir à la Villeneuve. Le projet déposé consiste à créer un auvent devant le local, ainsi qu’une enseigne pour indiquer la position du local ;
  • une cuisine déployable : soutenu par Le Barathym, la café associatif du quartier, le projet vise à construire une cuisine de type snack, à libre disposition des habitants et des associations, dans le cadre d’événements en plein air, située à proximité du lac ;
  • la revalorisation du lac : actuellement interdit à la baignade — ce qui n’empêche pas de nombreux enfants de s’y baigner —, le lac de la Villeneuve pourrait être ouvert à tous : présence d’un maître-nageur, contrôles de l’eau, installation de jeux pour les enfants ;
  • du solarium au jardin d’hiver : la piscine Iris, fermée par la mairie depuis juin 2015, est inutilisée. L’idée serait de trasnformer le solarium (la terrasse extérieure de la piscine) en serre, afin de cultiver des légumes ;
  • du multi-sport nocturne : ce projet vise à aménager le city stade de l’Arlequin (à proximité de l’école des Buttes), en installant des lampadaires, des bancs, un barbecue et en rénovant le terrain.

Par ailleurs, un projet concerne l’installation d’appareils de fitness dans les parcs de la ville, dont le parc de la Villeneuve.

Le budget participatif permet aux habitants de décider eux-mêmes où va l’argent de la mairie. À Grenoble, une enveloppe de 800 000 €, comme l’année dernière, est dédiée au budget participatif.

Pendant l’été, les services techniques de la ville vont étudier les projets pour ne garder que ceux qui répondent aux critères. Les Grenoblois seront appelés à voter, du 10 au 15 octobre, pour désigner les projets qu’ils souhaitent voir mis en place. Visiblement, la mairie a retenu, en partie, les leçons de l’année dernière : le vote aura lieu à l’Hôtel de ville et dans toutes les maisons des habitants. L’année dernière, il n’avait lieu qu’à l’Hôtel de ville, en centre-ville, ce qui avait fortement pénalisé la mobilisation des habitants des quartiers sud.