La BatukaVI, de Villeneuve à Rio
Une partie de la BatukaVI, sur la scène de l'Espace 600, en septembre 2014, à l'occasion de la présentation du film retraçant leur séjour au Brésil pour la coupe du monde. (photo : Benjamin Bultel, Le Crieur de la Villeneuve)

Pour financer son voyage d’un mois au Brésil, pour les Jeux olympiques, la troupe de batucada lance une campagne sur Internet. Objectif, recueillir 25 000 euros.

La BatukaVI, la batucada de la Villeneuve, lance une campagne de financement participatif, sur le site Kisskissbankbank. Une partie de la troupe de ces jeunes musiciens ira à Rio de Janeiro, au Brésil, à l’occasion des Jeux olympiques, en juillet. « Certains gamins attendent ça depuis plusieurs années. », explique Willy Lavastre, le coordinateur de la BatukaVI. Une dizaine de jeunes de la BatukaVI était déjà partie au Brésil en 2014, pour la coupe du monde de football.

Les 15 enfants de la BatukaVI partiront avec 10 enfants d’Abada-Capoeira (la capoiera est un art martial dansé brésilien), dans le cadre de la Batu’Capoiera, un spectacle commun créé en 2015. La troupe de musique de la Villeneuve et celle de sport de Pont-de-Claix ont aussi un projet de développement dans les favelas de Rio. « Ce voyage d’un mois a aussi un intérêt : revaloriser l’image des quartiers populaires en France. », détaille Willy Lavastre. Et qui de mieux comme ambassadrice que la BatukaVI ? « Le titre de groupe d’enfants qui tourne le plus en France est un gage de « qualité ». », assure Willy Lavastre.

174 déambulations

Car en 2014-2015, la BatukaVI c’est 174 déambulations, dont 19 carnavals et la Fête des tuiles. Nouveau record. « Je ne m’attendais pas à ça. On s’était dit que cette année serait plus calme… », feint de s’étonner Willy Lavastre. L’année précédente avait en effet été très chargée, avec 151 représentations.

Ça, c’est pour les nombres. Mais la BatukaVI a aussi un rôle d’éducation à la citoyenneté. Six jeunes sont ainsi entré au conseil d’administration de l’association, à parité avec six adultes. Dans la droite ligne des actions d’Afric’Impact, l’association mère de la BatukaVI, active dans le domaine de la citoyenneté internationale.

La troupe cherche à recueillir 25 000 euros à récolter. Pour l’instant, un peu plus de 4 000 euros ont été récoltés.